Comment installer une douche à l’italienne ?

comment installer une douche à l'italienne

Comment réaliser la pose d’une douche à l’italienne ?

Vous avez décidé d’installer une douche à l’italienne dans votre salle de bains ? Mais vous ne savez pas comment procéder ? Lors la pose de ce type de couche, il faut être particulièrement vigilant quant à son étanchéité et à la qualité de système d’évacuation de l’eau. Dans cet article, je vous dis tout ce que vous devez absolument savoir pour que votre installation de douche à l’italienne soit réussie.

Les impératifs pour poser une douche à l’italienne

Avec une douche à l’italienne, le receveur est intégré dans le sol, son accès se fait donc de plain-pied. De plus, il faut savoir que son installation impose de pouvoir encastrer le siphon et que le receveur soit légèrement en pente pour que l’eau s’évacue correctement.

Pour répondre à ces impératifs, si vous êtes en train de faire construire votre logement, prévoyez dès le début de faire intégrer les évacuations dans la dalle. Si vous êtes en train de rénover votre salle de bains, selon son emplacement la façon de procéder est différente. Ainsi, si la salle de bains se situe au-dessus d’un garage ou d’une pièce de chaufferie, vous pouvez passer les évacuations sous le plancher puis réalisez un coffrage. Si ce n’est pas le cas alors le plus simple est de rehausser le niveau du sol de la douche même si cela va créer une petite marche. Ou bien, installez un receveur extra plat, cela évite de creuser profondément la dalle.

Deux systèmes d’évacuation pour la douche à l’italienne

Pour avoir une douche à l’italienne que vous pouvez utiliser avec un grand confort, la qualité du siphon est primordiale. Tout d’abord, celui-ci doit être adapté à la surface de la douche comme au débit de l’eau. N’hésitez pas à demander conseil à un vendeur professionnel pour le choix du siphon. Et, il est bon à savoir que le siphon n’est pas forcément centré. Enfin, pour une bonne évacuation des eaux, il faut prévoir une bonde d’un diamètre de 90 mm et une canalisation d’un diamètre de 50 mm.

Si vous trouvez que la bonde manque d’esthétisme, vous pouvez alors opter pour une canivelle. En plus d’être design, l’évacuation de l’eau se fait plus facilement avec ce système.

Prenez garde à l’étanchéité

L’encastrement du siphon et de la canalisation d’évacuation sont les deux points cruciaux pour avoir une étanchéité parfaite de votre douche à l’italienne. Ensuite, pour poser votre receveur de plain-pied, vous pouvez réaliser une chape hydrofuge en apposant une feuille de matériau synthétique pour que la chape soit hermétique qui sera ensuite recouvert par la chape. Pensez à faire la chape avec une pente très légère pour permettre l’écoulement de l’eau.

Si cela vous semble difficile, sachez qu’il existe des kits à carreler. Ils comprennent un receveur de douche et une bonde qu’il suffit d’encastrer. L’avantage de ce kit est que le receveur a déjà été conçu légèrement en pente pour que l’eau s’évacue.

Pour approfondir le sujet sur l’installation d’une douche à l’italienne, vous pouvez visionner cette vidéo :

 

 

 

 

Changer une chasse d’eau

changer une chasse d'eau

Comment remplacer une chasse d’eau ?

Si malgré toutes vos tentatives de réparation, votre chasse d’eau ne fonctionne toujours pas correctement, c’est peut-être qu’il est temps d’en changer. Il est possible que celle-ci soit trop usée. Ce sera l’occasion de passer sur un modèle plus récent et performant. Pour vous accompagner dans cette démarche, je vais vous expliquer comment vous devez procéder pour changer une chasse d’eau.

Tout d’abord, il faut savoir que cette opération n’exige pas de matériel particulier en dehors d’une clé à molette, d’une éponge et de votre nouvelle chasse d’eau.

Voici les étapes à suivre pour remplacer votre chasse d’eau :

  1. Démontez l’ancienne chasse d’eau : fermez le robinet d’arrêt situé contre la paroi des WC sur l’un des côtés du réservoir puis actionnez la chasse d’eau pour vider le réservoir. Ensuite, retirez le couvercle du réservoir. Attention, si votre chasse d’eau est équipée d’une tirette, il faut la dévisser pour pouvoir enlever le couvercle. Procédez de même si le bouton pressoir est relié à la chasse par un fil à cloche. Maintenant, à l’aide d’une clé à molette, vous pouvez détacher la conduite d’arrivée du réservoir. Il faut donc desserrer l’écrou qui est entre la paroi et le robinet d’arrêt. Vous pouvez maintenant démonter le robinet flotteur du réservoir en ôtant son propre écrou qui sert à sa fixation. Pour libérer entièrement le réservoir, il faut enlever la cloche qui est maintenue par un pas de vis. Vous pouvez donc la dévisser à la main.
  2. Préparez l’installation de la nouvelle chasse d’eau : en règle général, le réservoir d’un WC est scellé sur la cuvette à l’aide de longue vis qui sont de chaque côté de la cavité de vidage de la chasse. Ce sont des écrous sous la cuvette qui les maintiennent et que vous devez démonter. Vous pourrez alors ensuite enlever les vis en tirant. Soulevez le réservoir et posez-le à terre en le positionnant sur le flanc. Retirez le joint et à l’aide de la clé vendue avec votre pack chasse d’eau, dévissez le système de fixation.
  3. Installez votre nouveau système de fixation : vous avez facilement accès à la céramique de votre chasse d’eau alors profitez-en pour la nettoyer avec une éponge avant de mettre en place votre nouveau système de fixation et le joint. Pour cela, il vous suffit de refaire les mêmes opérations dans l’ordre inverse. Replacez le réservoir sur la cuvette et pensez à assembler les vis et les écrous pour qu’il soit stable. Par ailleurs, pensez à replacer les joints de contact qui entourent les vis de fixation à l’intérieur du réservoir, ils assurent l’étanchéité de l’installation.
  4. Montez la nouvelle chasse d’eau : commencez par fixer le robinet flotteur en introduisant son pas de vis. Sur ce dernier, il faut mettre un joint dans le trou du côté de la cuvette. Serrez maintenant le système de fixation externe et raccordez-le à l’alimentation. Installez la cloche de la chasse en la vissant.  Montez la commande de la chasse, le bouton ou la tirette et vissez avec le joint d’étanchéité sur la face interne. Connectez le système de fonctionnement de la chasse. Et, vous pouvez remettre le couvercle. Rétablissez l’alimentation en eau.

Si toutes les étapes ont bien été respectées, il ne doit pas y avoir de fuite et votre chasse d’eau doit être en parfait état de fonctionnement.

Changer un flexible de douche

changer-un-flexible-de-douche

Comment changer son flexible de douche ?

Au fil du temps, le flexible de votre douche s’abîme notamment à cause des dépôts de tartre et son état peut parfois entraîner des  fuites d’eau puisque le flexible se fend. Son remplacement devient alors totalement indispensable. Mais comment faire ? On vous explique tout ici !

La première chose à faire est de choisir un nouveau flexible.

Il existe de nombreux modèles de flexibles de douche avec une fourchette de prix importante. Pour choisir, ne vous fiez pas seulement au critère prix, prenez surtout en compte la qualité du flexible. Il doit être de qualité pour vous assurer une bonne longévité. Ceux qui possèdent la norme NF ont été testés et sont reconnus pour leur qualité et leur sécurité. Quant au matériau, le flexible en laiton à double agrafage vous apportera une meilleure qualité.

Enfin, vous pouvez ajouter des éléments sur votre flexible afin de réduire votre consommation d’eau comme un embout qui réduit le débit, un stop-douche ou une douchette à débit réduit.

Une fois le choix de votre flexible fait, dévissez les raccords.

Munissez-vous d’une pince multiprise pour dévisser le raccord qui relie le flexible à la robinetterie puis celui entre le flexible et la douchette. Si les raccords sont difficiles à retirer, ne forcez pas, utilisez du dégrippant. Et si des dépôts de calcaire sont présents sur le pas de vis de la robinetterie et de la douchettes, utilisez un produit anti-calcaire ou du vinaigre blanc pour les éliminer.

Ensuite, placez les joints aux extrémités du flexible.

Placez un joint dans chaque extrémité du flexible. Ceux-ci ont pour rôle d’assurer l’étanchéité entre le flexible, la robinetterie et la douchette. D’ailleurs, voici une petite astuce à ce sujet : mettez de la graisse de silicone sur les joints avant de les revisser, ils seront ainsi encore plus étanches.

Vous pouvez maintenant revisser les raccords.

Il faut maintenant revisser le flexible au niveau de la robinetterie et de la douchette. Celui qui se fixe à la robinetterie est celui dont l’écrou tourne sans entraîner le flexible. Vous pouvez aussi le repérer grâce à sa taille car il est généralement plus petit qui celui qui doit être fixé à la douchette.

Il ne vous reste plus qu’à vérifier votre installation. Il ne doit pas y avoir d’eau qui fuit. Si c’est le cas, c’est peut-être que vous n’avez pas suffisamment serré au niveau des raccords ou que les joints ne sont pas bien mis en place.

Vous pourrez visualiser sur cette vidéo comment procéder pour changer un flexible de douche :

 

Un manque de pression d’eau chaude ?

pas-de-pression

Que faire face à un manque de pression d’eau ?

 

Vous vous faisiez couler un bon bain lorsque vous vous êtes aperçu qu’il y avait un manque de pression d’eau dans votre baignoire ? Vous n’avez aucune explication ? Et surtout, vous ne voyez pas comment résoudre le problème ? Selon la situation, il peut y avoir plusieurs causes à un manque de pression d’eau. Nous vous présentons ici, les principales causes d’un manque de pression et ce qu’il faut faire pour rétablir une pression normale.

Tout d’abord, avant de toucher à quoi que ce soit, renseignez-vous auprès de vos voisins afin de savoir si le manque de pression est général ou s’il ne concerne que vous. Si vous êtes le seul concerné, regardez si ce souci de pression concerne uniquement l’eau chaude ou si c’est également le cas pour votre eau froide. Si votre vérification montre que l’eau chaude et l’eau froide manquent de pression alors c’est très certainement une fuite entre le compteur et votre maison qui en est à l’origine. Il faut la repérer et la réparer rapidement si vous ne voulez pas voir le montant de votre facture d’eau s’envoler ! Et puis, c’est aussi la seule solution pour retrouver une pression de l’eau normale.

Dans le cas où votre manque de pression ne concerne que l’eau chaude, regardez si seule votre baignoire est concernée ou si le phénomène est répandu sur tous vos robinets.
Si un seul de vos robinets est concerné par ce problème de pression d’eau, trois causes peuvent être envisagées :
– un colmatage du robinet au niveau du point de puisage
– un défaut sur la cartouche du mitigeur
– une panne au niveau de la régulation thermostatique du mitigeur

Par contre, si le manque de pression d’eau chaude concerne tous vos robinets alors le problème vient de votre chauffe-eau et plus précisément d’un bouchon de calcaire dans la cuve de l’appareil. Afin de vous assurer qu’il s’agit bien d’un bouchon de calcaire, fermez tous les robinets et faites baisser la pression en manœuvrant le groupe de sécurité. Cela va faire déplacer le bouchon de calcaire. Ouvrez de nouveau un robinet, la pression doit redevenir normale mais s’il y a bien un bouchon, cela ne durera que quelques secondes. Dans ce cas, la seule solution est de faire une vidange du chauffe-eau.
Pour faire cette vidange, fermez tous les robinets qui sont au niveau du chauffe-eau. Faites baisser la pression du ballon grâce à la soupape du groupe de sécurité. Vous pouvez alors démonter les raccords et la canalisation de départ d’eau chaude pour laisser l’eau s’échapper. Faites attention car l’eau est très chaude, vous pourriez vous brûler. Une fois que le bouchon de calcaire est parti, il ne vous reste plus qu’à remettre la canalisation et les raccords en place.

Après ces opérations, votre pression d’eau chaude doit être revenu à la normale. Si ce n’est pas le cas, faites appel à un plombier qui réalisera d’autres tests et saura ce qu’il faut faire pour résoudre votre problème. Une baisse de pression peut avoir une raison bénigne comme une cause plus pointue alors n’hésitez pas faire appel à un professionnel de la plomberie.

Faire un joint de filasse

join-de-filasse

Assurez l’étanchéité de vos robinets avec un joint de filasse de qualité !

Dans la majeure partie des cas, lorsque vous constatez une fuite dur vos robinets, elle est due à un défaut d’étanchéité du joint de filasse. Les raccordements entre les tuyaux laissent alors filtrer l’eau. Ces fuites peuvent être lourdes de conséquences car elles peuvent humidifier votre habitation et surtout sont bâti. Il est dommage d’en arriver là car la plupart du temps, il suffit de le remplacer et le problème est réglé. Vous ne savez pas comment procéder ? On vous explique tout !

Si vous constatez une fuite au niveau des coudes et des raccords, pour la colmater vous pouvez utiliser du téflon. Il vous suffit alors d’enrouler les parties filetées sur les tubes. Pour avoir un bon résultat niveau étanchéité, vous devrez en mettre une bonne épaisseur. Le joint de filasse est plus simple et plus facile à poser que le téflon. C’est pourquoi c’est cette solution que nous préconisons. La pelote de filasse est fabriquée à partir de chanvre et offre l’avantage d’être à un prix très abordable. Toutefois, la filasse n’est pas suffisante pour colmater une fuite, il faut la mélanger avec de la pâte d’étanchéité. Cette dernière est à choisir avec soin notamment si la fuite est sur le réseau d’eau potable.

Pour faire la pose de joint de filasse,commencez par nettoyer les parties filetées du tuyau. Pour cela, il vous suffit de les gratter dans le sens contraire du filetage à l’aide d’une scie à métaux. Vous aurez ainsi une meilleure qualité d’accroche. Vous pouvez ensuite enrouler la filasse mais cette fois dans le sens du pas de vis. Veillez à ce que la matière soit bien étendue pour qu’elle adhère bien au filetage. Faites-en quelques tous puis coupez la filasse. Enduisez la filasse de la pâte d’étanchéité de façon à ce qu’elle soit uniforme et lisse. Vous pouvez enfin mettre le raccord en place.

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour savoir quoi faire face à une fuite au niveau de vos raccords et ne pas gaspiller l’eau et alourdir votre facture inutilement.

Poser un économiseur d’eau

poser-un-economiseur-deau

L’économiseur d’eau pour faire baisser votre facture !

 

Vous êtes toujours à la recherche de solutions judicieuses et efficaces pour vous permettre de réaliser des économies ? En ce moment, c’est un moyen de diminuer votre facture d’eau qui retient toute votre attention ? Je vous conseille alors l’économiseur d’eau.

Un économiseur d’eau, c’est quoi ?

Il s’agit en fait d’un embout que vous fixez au bout de vos robinets. Son astuce pour vous permettre d’utiliser moins d’eau est de mélanger un gaz sous pression à de l’eau. Vous consommez ainsi moins d’eau mais tout en conservant le même débit. Vous n’y perdez ainsi pas en confort.

Comment installer un économiseur d’eau ?

Poser un économiseur d’eau soi-même est quelque chose de simple. Au bout de votre robinet, se trouve une bague dont le rôle est de maintenir en place une grille qui filtre toutes les particules qui sont contenues dans l’eau. Installer un économiseur d’eau consiste simplement à remplacer cette grille par celui-ci. Voici comment procéder :
– Il faut tout d’abord acheter le bon économiseur d’eau. Pour cela, mesurez le diamètre de votre robinet. Il en existe en effet de 3 tailles : 22, 24 ou 28 mm. Vous devez également déterminer si la bague de sortie de votre robinet est mâle ou femelle. Pour vous éviter une perte de temps et ne pas avoir à l’échanger, n’hésitez pas à demande conseil au vendeur du magasin de bricolage.
– Une fois le bon économiseur d’eau acheté, dévissez la bague de votre robinet. D’une main tenez le haut de votre robinet de façon ferme pour ne pas qu’il s’abîme, de l’autre main, dévissez la bague. Si le bague est difficile à dévisser, vous pouvez utiliser une pince multiprise pour vous aider mais dans ce cas, pensez à protéger la bague en l’entourant d’un chiffon sinon l’opération risque fort de l’endommager. Profitez également de l’occasion pour vérifier l’état de votre joint et le changer si c’est nécessaire.
– Nettoyer la bague de votre robinet. Il est fort possible que du calcaire s’y soit déposé. Faites-la tremper dans du vinaigre blanc jusqu’à ce que tout le tartre soit parti. Cela peut prendre plusieurs heures si votre eau est particulièrement calcaire. Il ne vous reste ensuite plus qu’à la rincer et à retirer éventuellement les dépôts de calcaire qui sont restés, à l’aide d’un chiffon. Vous pouvez aussi retirer le calcaire de votre tête de robinet. Mettez du vinaigre blanc dans un sac et attachez-le avec du scotch de façon à ce que la tête du robinet trempe dans le vinaigre. Laissez agir quelques heures. Le vinaigre blanc est bien plus efficace que bon nombre de produits anti-calcaire vendus en commerce et est bon marché !
– Installez votre économiseur d’eau puis le joint dans la bague du robinet. Prenez le temps de consulter la notice d’installation de l’économiseur d’eau pour ne pas voir de fuir apparaître.
– Revissez la bague.
Et voilà, votre économiseur d’eau est installé ! L’opération est assez simple à réaliser.

Le prix d’un économiseur d’eau

Selon les modèles, certains sont plus sophistiqués que d’autres, un économiseur d’eau vous coûtera entre 3 et 15 €. C’est un investissement minime face aux économies qu’il va vous permettre de réaliser. En installant un sur chacun de vos robinets, vous pouvez espérer réduire votre facture de moitié !

La recherche de fuite d’eau sans casse

recherche-fuite-deau-sans-casse

Une fuite d’eau sur une canalisation enterrée ? Optez pour une recherche de fuite d’eau sans casse !

 

Votre compteur d’eau qui tourne alors que tous vos robinets sont fermés vous indique sans aucun doute que vous avez une fuite d’eau. Pourtant vous ne voyez pas de robinet qui fuit ni de traces d’infiltration d’eau ? Votre fuite d’eau peut se trouver sur une canalisation enterrée. Et là c’est la galère pour vous car vous allez devoir retourner tout le jardin en suivant vos canalisations pour trouver où se situe la fuite. Cela peut devenir très vite laborieux. Pour vous éviter d’en arriver là, faites plutôt appel à un plombier professionnel. Celui-ci possède divers outils et connaît plusieurs techniques pour trouver l’origine de la fuite d’eau sans rien casser.

Ainsi, il commencera par utiliser son appareil de détection électromagnétique afin de pouvoir reconstituer le tracé de vos canalisations. Une fois le parcours de la canalisation retracée, la recherche de fuite d’eau peut commencer. Le plombier a plusieurs techniques à sa disposition pour localiser la fuite. Il peut utiliser :
– un micro amplifié : l’eau émet des vibrations et c’est à l’aide d’un micro amplifié que le plombier parvient à repérer ces vibrations et donc la fuite.
– le gaz traceur : le plombier injecte un gaz sous pression de type hélium ou hydrogène dans la canalisation concernée et qu’il aura purgé au préalable. S’il y a une fuite le gaz va remonter. C’est équipé de son reniflard, appareil destiné à repérer les remontées de gaz, que le plombier pourra repérer la fuite d’eau.
– la vidéo : les plombiers possèdent des caméras qui peuvent être introduits dans les canalisations même de petit diamètre. Ils peuvent ainsi, grâce à leur caméra reliée à un ordinateur, visualiser vos canalisations. Ils voient où est la fuite et l’état de vos canalisations. Ils savent ainsi exactement quelles actions ils vont devoir mettre en place pour réparer la fuite.
– la caméra thermique : c’est lorsque la caméra thermique repère une différence de températures que la fuite est détectée. La caméra enregistre les rayonnements infrarouge qui résultent des écarts de température, c’est l’étude de ces écarts qui permet au plombier de fixer le lieu de la fuite.
La recherche de fuite d’eau sans casse exige donc d’avoir un matériel de plomberie spécifique et très performant que ne possèdent que les professionnels. Si vous avez besoin de faire rechercher une fuite de ce type, il sera donc indispensable de faire appel à un professionnel. D’ailleurs, celui-ci possède également le matériel approprié pour réparer la fuite ou les dégâts qu’elle a causé avec le moins de casse possible. Ainsi, les plombiers sont équipés d’un appareil qui leur permet de retirer les carreaux de faïence sans les casser lorsque la fuite se situe derrière. Ils peuvent aussi sécher vos murs pour tenter de gommer les traces laissées par l’infiltration d’eau.

Par ailleurs, si vous faites faire votre recherche de fuite d’eau par un plombier, pensez à lui demander le certificat de recherche de fuite d’eau. Ce justificatif vous sera demandé par votre assurance si vous souhaitez qu’elle prenne en charge une partie du surplus de consommation que vous coûtera cette fuite.

L’entretien du siphon : une opération indispensable !

L'entretien du siphon une opération indispensable

Des poils et des cheveux qui tombent dans le lavabo, des résidus alimentaires qui s’écoulent dans l’évier, voilà ce qui allié à des résidus graisseux forme des bouchons. Généralement, les plombiers le constatent, il suffit bien souvent de démonter le siphon pour déboucher un évier ou un lavabo alors en l’entretenant de façon régulière, vous vous éviterez la galère de l’engorgement. En plus de vous épargner l’obstruction de votre siphon, il vous épargnera également le problème de mauvaises odeurs qui proviennent des canalisations.

Pour nettoyer votre siphon, vous avez bien entendu la possibilité de le démonter. Si votre installation est assez récente, votre siphon possède une vis de purge. Dans ce cas, mettez une bassine sous le siphon et dévissez-le. Nettoyez-le pour le débarrasser de toutes les saletés et revissez-le. Si votre installation est plus ancienne, vous aurez besoin d’une clé à molette pour dévisser les écrous ou les bagues de liaison qui retiennent le siphon. Puis, débarrassez le siphon des saletés qui font bouchon et revissez-le en resserrant les écrous à l’aide d’une pince pour serrer. Cette méthode est radicale est vous permettra d’avoir à coup sûr un siphon parfaitement propre.

Démonter votre siphon ne vous inspire pas ? Rassurez-vous, il existe d’autres méthodes qui ne vous demandent aucun effort pour entretenir votre siphon et même vos canalisations. C’est le cas du marc de café. Au lieu de le jeter à la poubelle, versez-le dans votre évier et votre lavabo avec de l’eau chaude. Il aura pour effet de nettoyer votre siphon et vos canalisations mais vous évitera aussi les mauvaises odeurs. De plus, le marc de café empêche les graisses d’adhérer et donc de former des bouchons avec les résidus. Il est donc aussi utile pour éviter les bouchons. Vous pouvez aussi utiliser le vinaigre blanc. Il permet de nettoyer, désinfecter et faire briller. Si votre siphon est peu sale, versez un verre de vinaigre blanc dans vos canalisations puis versez de l’eau froide, cela permettra de les nettoyer et de vous épargner les mauvaises odeurs. Si ce n’est pas suffisant, vous pouvez renforcer son action par un verre de bicarbonate de soude. Les deux vont produire de la mousse lorsqu’ils vont se mélanger. Cette mousse nettoie les canalisations. Laissez le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude agir quelques minutes avant de rincer abondamment avec de l’eau chaude.

Si ces remèdes de grand-mère vous ne convainquent pas, vous pouvez toujours faire appel à un plombier. Ces professionnels font des curages de canalisation. Cela consiste à envoyer de l’eau à haute pression dans vos canalisations pour en retirer toutes les impuretés. Avec cette méthode siphon et canalisations, tout est propre.

Quelle que soit la méthode retenue, n’oubliez pas qu’entretenir de façon régulière votre siphon mais aussi l’ensemble de vos canalisations est indispensable pour éviter les bouchons mais c’est aussi une façon efficace d’augmenter leur durée de vie et de garder des canalisations de qualité. Enfin, évitez les produits chimiques qui sont parfois trop agressifs. Et pourquoi privilégier une solution chimique quand il en existe des tas de naturelles !

La chaudière à granulé de bois

Ils sont de plus en plus de foyers à franchir le pas et lors du remplacement de la chaudière et lors d’une installation neuve, à opter pour une chaudière à granulé.

Toutefois principal frein de ce moyen de chauffage, l’investissement initial qui est lourd. En vaut il donc vraiment la peine, est ce que les économies réalisées sont vraiment à la hauteur de nos espérances ? voici pour vous le rapport d’une enquête à ce sujet.

chaudiere-granule

Comment fonctionne une chaudière à granulé.

Comme toute chaudière, la chaudière à granulé a besoin d’une source d’énergie pour produire de la chaleur. Ici le fioul, le gaz, l’électricité ou autres sont remplacés par du bois, mais non pas sous forme de buche, mais tout simplement sous forme de granulé.

Il s’agit en fait de bois issu des déchets industriels, sciures, débris de bois, restes de bois… qui sont conditionnés sous forme de granulés, suite à transformation.

L’avantage et simple, le granulé par rapport à des bûches est facile à utiliser, remplir la chaudière peut se faire sans gros efforts, et les chaudières possédant un réservoir de stockage ont une autonomie de plus en plus grande.

Les économies réalisables avec une chaudière à granulé

En fait c’est bien évidemment le coût de l’énergie qui va en fait permettre de réaliser des économies.
Si l’on compare le coût global d’acquisition et d’installation d’une chaudière à granulé par rapport à une chaudière au fioul on peut de prime abord prendre peur.

Cout global chaudière granulé 15500 € en moyenne
Cout global chaudière au fioul 7500 € en moyenne

Une différence qui semble sans appel, pourtant le fioul est une énergie fossile qui ne cesse d’augmenter en prix, alors que le bois est une énergie renouvelable avec un prix stable quine suit que l’évolution du coût de la vie.
Le fioul coûte près de quatre fois plus cher que le granulé, et cela n’ira qu’en empirant. En conséquence investissement compris une enquête a révélé que se chauffer au granulé reviendrait au même prix au bout de 5 ans qu’une chaudière au fioul et qu’à huit ans cela couterait investissement et consommation comprise :
Près de 30 000 € pour une chaudière au fioul
Pour 23 000 € pour une chaudière au granulé

Un résultat sans appel…

Comment enlever les dépôts de calcaire ?

bath-2192_1280

Il y a plusieurs façons d’éliminer les dépôts de calcaire,  dont certaines peuvent être effectuées en utilisant des ingrédients que vous pouvez déjà avoir dans votre cuisine. Vous pouvez également empêcher les dépôts futurs, en adoucissant votre eau.

Etape  1

Utilisez du vinaigre pour enlever les dépôts de calcaire. Mélanger le vinaigre avec une petite quantité d’eau et  frotter les dépôts avec un chiffon ou une serviette en papier. Pour de meilleurs résultats, faire tremper un chiffon avec du vinaigre et laisser sur le calcaire toute la nuit.

Etape 2

Acheter un  produit qui dilue le calcaire. Il y en existe sous  plusieurs  formes : sprays, mousses, et les liquides. Certains  d’entre eux suppriment également la saleté et les taches de rouille.

Étape 3

Acheter un adoucisseur d’eau. Un adoucisseur d’eau élimine les minéraux comme le calcaire, ce qui permettra d’éviter les taches et laissera votre cuisine et votre salle de bain propre plus longtemps.